COMMUNIQUE DE PRESSE DU PCF

Publié le 25 Février 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PCF

Vacances scolaires : contre-feu ou ouverture d'un vrai débat sur le
temps scolaire?

L'annonce surprise du ministre de l'Éducation nationale sur la réduction des congés d'été de 8 à 6 semaines est-elle un contre-feu pour détourner l'attention du débat sur la réforme en cours, quand se développent des contestation conte le transfert de l'école aux collectivités et au privé ?
Si la méthode de concertation employée par Vincent Peillon laisse pour le moins dubitative, une grande réforme de l'école impose d'examiner les questions du temps scolaire dans toutes ses dimensions : la journée, la semaine comme l'année. Modifier l'un de ces paramètres aura naturellement un impacte sur les autres.

Comme le réclame la communauté éducative, l'école a besoin d'être réformée dans la concertation et sans précipitation. La priorité doit être donnée à une lutte sans faille contre les inégalités scolaires, et pour enseigner à tous, les savoirs d'une culture commune de haut niveau.
Il n'est pas question d'adapter les exigences selon les établissements et les « options », pour que seules les villes qui en auront les moyens après 15h30 puissent payer.
Le PCF propose des mesures efficaces pour lutter contre ces inégalités et contre l'échec scolaire : une place scolaire pour chaque enfant de 2 ans dont les parents le souhaitent ; scolarité obligatoire dès 3 ans, et jusqu'à 18 ans dans un lycée national. L'état se donnerait alors la mission d'améliorer la qualité de l'école et de conduire chacun vers le niveau de formation nécessaire.

Parti communiste français

Rédigé par Pcf Saint-Denis

Publié dans #PCF, #communiqué, #école, #gouvernement, #hollande, #peillon, #Ayrault

Commenter cet article