Na touchez pas à nos Gardiens !

Publié le 4 Mai 2015

Na touchez pas à nos Gardiens !

Rassemblement en soutien aux gardiens d'immeubles

Mardi 5 mai 2015 - 13h esplanade des Invalides, métro Invalides (ligne 13).

Départ collectif possible à 11h, devant le siège de Plaine Commune Habitat, 32-38 boulevard Jules-Guesde, Saint-Denis

------------------------------

Ils sont là quand on a besoin d'eux, et quand ils ne le sont pas on s'en rend vite compte. Les gardiens d'immeuble sont un relai de proximité extrêmement important entre locataires et bailleurs.

Aujourd'hui l'état souhaite taxer ceux qui disposent d'un logement de fonction, jusqu'à 500 euros par mois.

Une fois de plus pour financer ses cadeaux aux grandes entreprises l’État fait payer les salariés. Une fois de plus il revient sur des acquis fondamentaux dont l'enjeu n'est pas l'intérêt de quelques-uns mais le service rendu à tous.

Les logements de fonction des gardiens leurs permettent de vivre au cœur des cités qu'ils contribuent à gérer et dans lesquelles ils participent à créer lien social et cohésion. Leur rôle de proximité est essentielle à la vie de nos quartiers.

Ces logements leurs permettent d'assurer les astreintes et d'être présents rapidement en cas de problème grave comme ce fut le cas récemment avec l'incendie de Gabriel Péri.

L'enjeu c'est un service public de qualité ! Alors que de plus en plus ces derniers se retirent des territoires et abandonnent les populations comme c'est le cas pour la Sécurité Sociale.

Stéphane Peu, président de Plaine Commune Habitat et adjoint au maire de Saint-Denis, s'est alerté de cette situation. Il a saisie la ministre en charge ainsi que les acteurs du logement social pour que cette mesure ne soit pas appliquée.

C'est la solidarité et la mobilisation qui feront changer les choses. La CGT, les amicales de locataires, les militants communistes et des habitants, se sont déjà mobilisés. Il faut être le plus nombreux possible dès demain et en signant les pétitions pour soutenir nos gardiens et dire stop aux politiques qui font payer ceux qui n'ont que leur travail pour vivre.

Rédigé par PCF Saint-Denis

Publié dans #Communiqué, #Luttes

Commenter cet article